721 avis: 5/5

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Une méta-analyse de l’analgésie induite par l’hypnose : quelle est l’efficacité de l’hypnose ?

Une méta-analyse de l’analgésie induite par l’hypnose : quelle est l’efficacité de l’hypnose ?

Sébastien Joumel, Tony Mikic,  11 avril 2023 (date de mise à jour) 

L’analgésie induite par l’hypnose (AIH) est une technique utilisée pour soulager la douleur en induisant un état d’hypnose chez le patient. Bien qu’il existe des preuves suggérant que l’AIH peut être efficace pour réduire la douleur, l’ampleur de ses effets et les facteurs qui modifient son efficacité restent incertains. Une méta-analyse des études portant sur l’AIH pourrait aider à clarifier ces questions et fournir des informations précieuses pour les cliniciens et les chercheurs. Cet article vise à présenter une méta-analyse des études portant sur l’AIH et à évaluer l’efficacité de l’hypnose en tant que technique de gestion de la douleur.

Hypothèse de départ

L’hypothèse de cette méta-analyse est que l’hypnose est une technique efficace pour réduire la douleur, et que son efficacité varie en fonction du type de douleur, des caractéristiques individuelles du patient et de la technique d’induction hypnotique utilisée.

test eligibilite financement

Méthodologie

La méta-analyse a inclus des études portant sur les effets de l’AIH sur l’intensité de la douleur ou le seuil de la douleur dans des contextes cliniques et expérimentaux. Les études ont été identifiées grâce à une recherche systématique de bases de données électroniques et de listes de références. Les tailles d’effet ont été calculées à l’aide de la différence moyenne standardisée (DMS) et analysées à l’aide d’un modèle à effets aléatoires. Des analyses de modération ont été menées pour examiner les effets de modérateurs potentiels, tels que le type de douleur, les caractéristiques des patients et la technique d’induction hypnotique. La qualité des études a été évaluée à l’aide de l’outil Cochrane Risk of Bias et le biais de publication a été examiné à l’aide de graphiques en entonnoir et du test d’Egger.

Résultats

La méta-analyse a inclus un total de 27 études portant sur un échantillon combiné de 1038 participants. La taille d’effet globale pour l’AIH s’est avérée modérée (DMS = -0,50, IC à 95 % = -0,69 à -0,31), ce qui indique que l’hypnose peut réduire significativement l’intensité de la douleur ou augmenter le seuil de la douleur par rapport aux conditions témoins. La taille d’effet était plus grande pour la douleur clinique (DMS = -0,61) que pour la douleur expérimentale (DMS = -0,34). Les effets de l’AIH ont également été modérés par les caractéristiques des patients, telles que l’âge et d’hypnotisabilité, ainsi que par la technique d’induction hypnotique utilisée. Les études présentant un risque de biais plus élevé avaient des tailles d’effet plus importantes, ce qui suggère un potentiel biais de publication.

Conclusion

Cette méta-analyse fournit des preuves que l’hypnose est une technique efficace pour réduire la douleur, en particulier pour la douleur clinique. Cependant, l’ampleur de ses effets varie en fonction des caractéristiques des patients et de la technique d’induction hypnotique. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les conditions optimales d’utilisation de l’AIH et pour étudier ses effets à long terme. Les cliniciens et les chercheurs devraient envisager d’utiliser l’hypnose comme technique complémentaire de gestion de la douleur, en particulier pour les patients atteints de douleurs chroniques.

Lien original

A meta-analysis of hypnotically induced analgesia: How effective is hypnosis?: International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis: Vol 48, No 2 (tandfonline.com)

Vous aimerez aussi