721 avis: 5/5

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment se déroule une séance d’hypnose ? 

Comment se déroule une séance d’hypnose ? 

gmartine,  30 juin 2023 (date de mise à jour) 

“Comment se déroule une séance d’hypnose ?”

“Quelle est la structure d’une séance d’hypnose ?”

“Comment savoir si ma séance d’hypnose a fonctionné ?”

“Combien de temps dure une séance d’hypnose ?”

“Combien de temps faut-il pour s’apercevoir des changements après une séance d’hypnose ?”

Voici des questions qui reviennent très souvent et nous allons vous donner les éléments de réponse dans cet article. 

Introduction

L’hypnose est un état de conscience modifié. Sous hypnose, le sujet est plus sensible aux suggestions de l’hypnotiseur. La structure d’une séance d’hypnose est importante pour garantir un environnement sécurisé et efficace pour le sujet. Cet article décrit la structure typique d’une séance d’hypnose.

test eligibilite financement

Déroulé et structure globale d’une séance d’hypnose

Globalement, on peut dire qu’il existe 3 grandes phases durant une séance d’hypnose : 

  1. Phase d’accueil du client : durant cette phase, le praticien en hypnose va échanger avec le client sur ses problématiques, ses objectifs, ses besoins. On parle aussi parfois de la phase de “pré-talk”, durant laquelle l’hypnothérapeute peut évoquer les craintes du sujet à propos de l’hypnose afin de le rassurer. Durant cette phase, le praticien pose son cadre afin de garantir les conditions de l’accompagnement, et de sécuriser son client. 
  1. Phase d’hypnose : le praticien va mettre sous hypnose son client. Il peut le faire grâce à plusieurs stratégies, et cela va aussi dépendre de quelle forme d’hypnose il utilise. Il va utiliser tout un tas de techniques de langage, des techniques de communication para-verbales et non verbales afin de guider le sujet vers une transe agréable. Lorsque le sujet est sous hypnose, et que son facteur critique est “endormir”, alors le praticien va lui raconter des histoires, des métaphores, lui faire des suggestions afin de l’aider à résoudre lui-même ses problématiques 
  1. Phase de sortie de transe, de “réveil” et fin de séance : le sujet va ré-émerger progressivement de sa séance. Son praticien le raccompagne avec une voix posée, et de plus en plus présente. Si le sujet a des questions sur la séance, alors il peut les poser à ce moment. Le praticien, en fonction de sa stratégie, lui répondra ou non (il est possible qu’il ait mis en place des stratégies d’amnésie par exemple, et répondre à la question du sujet pourrait être contre-productif). 

Structure détaillée d’une séance d’hypnose 

D’une manière générale, la séance a une structure plutôt constante, même si des ajustements se font en fonction des situations rencontrées.

Prise de RDV 

Avant le début de la séance, il peut y avoir la phase de prise de RDV. Il est rare qu’un hypnothérapeute soit dans son cabinet à attendre les clients, qu’un client vienne, que l’hypnothérapeute soit disponible et enchaîne la séance. La prise de rendez-vous pour la séance d’hypnose peut se faire par téléphone, par mail, sur un agenda en ligne, ou en physique.

Anamnèse, recueil d’informations et détermination d’objectifs                                                                  

L’anamnèse consiste en un recueil de toutes les informations nécessaires pour la résolution de la demande de la personne. Elle est la partie centrale de la première séance, mais peut aussi avoir lieu à chaque séance. Elle permet de préciser où se situe la personne dans son processus de changement, quels sont ses états mentaux, etc. 

Lorsque le client rencontre l’hypnothérapeute pour la première fois, ils discutent ensemble de ses motivations et attentes concernant l’accompagnement via l’hypnose.

L’hypnothérapeute évalue si l’accompagnement correspond à son champ d’expertise ou s’il doit rediriger vers un autre professionnel, et notamment un professionnel de santé. 

Le praticien peut expliquer le processus d’hypnose, s’il trouve cela pertinent et répondre aux questions du client. Il peut également rassurer un client qui a des craintes, des appréhensions, ou des représentations erronées de l’hypnose.

Certains hypnothérapeutes ne réalisent pas cette phase, ou succinctement, pour amener très rapidement le sujet en transe hypnotique. Cette phase peut durer de quelques secondes à plusieurs dizaines de minutes. 

Remarque : la phase de détermination d’objectif pourrait durer toute la séance. Cela se rapprocherait davantage d’une séance de type coaching ou programmation neuro-linguistique (PNL). Toutefois, gardez en tête que si le client attend une séance d’hypnose et que vous ne lui en faites pas, il se pourrait qu’il soit frustré et ne revienne pas. C’est le même exemple que lorsque vous allez chez le kinésithérapeute, que vous souhaitez vous faire masser, et qu’il vous demande de faire des exercices. Prenez en compte les attentes du sujet et mettez en place une stratégie adéquate en fonction.

Induction

La phase d’induction correspond au moment où le praticien débute de façon formelle l’induction. La durée de cette phase peut aller de quelques secondes, avec des techniques de speed hypnose par exemple,  jusqu’à une vingtaine de minutes, avec les techniques conversationnelles, les techniques ericksoniennes, les techniques elmaniennes…

Durant cette période, le praticien va utiliser plusieurs leviers comme le changement de focus (passage d’un focus externe à un focus interne), la dissociation, ainsi que de nombreux procédés de langage afin de “plonger” son sujet dans cet état de transe si plaisant.

Remarque : les praticiens expérimentés effectuent la phase d’induction parfois sans que cela ne soit visible pour le client qui était en train de parler et se retrouve rapidement dans un état de transe. 

Approfondissement

Cette phase permet d’approfondir l’état de transe. 

L’approfondissement peut se faire via : 

  • des suggestions directes. Le praticien peut par exemple dire “Et vous allez dès à présent dans une transe de plus en plus profonde”
  • des suggestions indirectes. Cela peut se faire via les histoires imbriquées, avec le début d’une première histoire, qui est interrompue et qui laisse place au début d’une deuxième histoire, que l’on interrompt encore une fois, et on ouvre une troisième histoire qu’on laisse en suspens.

Ces histoires imbriquées, que Bandler et Grinder appellent aussi “empilements de réalités”, permettent : 

  • de créer la confusion, 
  • de générer une forme d’amnésie au niveau du plateau thérapeutique,
  • de faire des suggestions facilitantes pour le sujet, 
  • de glisser des métaphores thérapeutiques au client, 
  • d’atteindre un niveau de transe suffisamment profond pour mettre en place un signaling avec l’inconscient (et pas avec le conscient). 

En fonction de la durée de la phase d’induction, cette phase peut être plus ou moins longue (en fonction de la durée des histoires également). Disons que l’approfondissement peut durer de quelques minutes à une bonne dizaine de minutes.

Mise en place du signaling

Le plus souvent, le praticien communique avec la personne par le biais de codes qui sont établis après la phase d’approfondissement, pour être certain d’avoir mis de côté le “conscient”, et de dialoguer avec l’inconscient. Le signaling s’effectue par un geste inconscient, qui sort du champ de la conscience, qui n’est pas produit volontairement. Cela peut être : 

  • un doigt qui bouge, 
  • un geste du corps,
  • un geste de la tête
  • un mouvement du pied, 
  • une rougeur qui apparaît au niveau du cou, 
  • etc. 

En règle générale, cette phase prend quelques secondes à quelques minutes

En fonction de la stratégie du thérapeute, ce signaling peut-être : 

  • direct. C’est le praticien qui demande à l’inconscient de faire tel geste pour répondre “OUI” et “NON”.
  • indirect. Le praticien demande à l’inconscient de faire un geste pour signifier le “OUI” et le “NON”.
  • utilisationnel (pas de signaling formel). 

Plateau thérapeutique

Une fois que le sujet est bien profondément en transe, alors le praticien va effectuer le plateau thérapeutique. Le plateau thérapeutique est à la séance d’hypnose thérapeutique ce qu’est le plat principal lors d’un repas : c’est le corps de la séance. 

Il s’effectue essentiellement par le biais de suggestions hypnotiques, de métaphores, de recadrages, de protocoles (les protocoles ne sont pas vus durant la formation de technicien en hypnose ericksonienne, ils sont enseignés aux niveaux praticien et maître-praticien). Ces protocoles sont choisis en fonction de la demande du client et de la stratégie du thérapeute. 

La plateau thérapeutique dure une bonne vingtaine de minutes en général. Cela dépend aussi de la durée de la séance (si la séance dure 30 minutes, vous adapterez par rapport à une séance de 2h comme cela peut être le cas en hypnose spirituelle par exemple).

Suggestions post-hypnotiques

Les suggestions post-hypnotiques permettent de faire durer les effets de la séance… au-delà de la séance. Cela dure quelques secondes à quelques minutes.

Cette étape consiste à installer des comportements qui auront lieu après l’hypnose, parfois longtemps après, dans un délai pouvant aller de quelques instants ou quelques heures à plusieurs jours, voire plusieurs mois ou années. C’est en quelque sorte la consolidation de la phase de travail.

Exemple : “et on ne sait pas vraiment pourquoi, mais dans les prochains jours, au lieu de saisir votre paquet de cigarettes pour fumer, vous ferez automatiquement une activité qui sera bonne pour vous, comme penser à vos enfants, faire du dessin. Cela se produira dès aujourd’hui, et chaque jour cela sera de plus en plus ancré, de plus en plus inconscient, de plus en plus automatique, si bien que cela se fera très facilement, de façon fluide et automatique”.

Amnésie

Utiliser l’amnésie permet de “cacher” au conscient le travail qui a été fait pour que celui-ci n’interfère pas.

L’amnésie peut se faire de plusieurs façons (par des suggestions directes ou indirectes), et elle peut être présente sans être provoquée par le praticien en hypnose. 

Cette phase a une durée de quelques secondes à quelques minutes maximum.

Sortie de transe ou “réveil” 

La sortie de transe est le moment où le praticien guide la personne pour qu’elle se réassocie, c’est-à-dire qu’elle réintègre son conscient et son inconscient dans un mode “normal”, correspondant à un état de veille et de vigilance. En d’autres termes, le praticien ramène la personne “ici et maintenant” en interrompant toutes les manifestations de l’hypnose. 

Cette phase dure en règle générale 5 à 10 minutes.

Prescription de tâches

Les prescriptions de tâches sont des actions qui permettent de prolonger le travail qui a été fait en séance. Le praticien va demander au client de réaliser une tâche ou une série de tâches qui vont l’amener à améliorer sa situation. Cette phase n’est pas obligatoire. Cela peut durer quelques minutes. 

Paiement

Le paiement fait partie de la séance et de la thérapie. Vous pourriez également le demander en début de séance, comme cela peut se faire en coaching. Nous abordons les différentes stratégies de paiement dans la formation Développer son activité de praticien en hypnose et en PNL.

Schéma récapitulatif de la structure type d’une séance d’hypnose

contact i2ftb

Comment savoir si une séance d’hypnose a fonctionné ?

Ce n’est pas toujours simple de savoir si la séance d’hypnose a fonctionné, à la fois pour le client et pour le praticien. Voici des signes qu’il peut être intéressant d’observer :

  • Changement de comportement ou d’attitude: Si la personne a travaillé sur une croyance limitante ou un blocage émotionnel, il peut y avoir un changement visible dans son comportement ou son attitude très rapidement, ou cela peut se faire de manière plus progressive..
  • Soulagement de la douleur ou de l’anxiété: Si la personne a utilisé l’hypnose pour soulager la douleur ou l’anxiété, il peut y avoir une réduction notable et rapide de ces symptômes.

L’efficacité de la séance va dépendre de plusieurs paramètres : 

  • la difficulté du sujet, 
  • la compétence du thérapeute, 
  • l’alliance thérapeutique entre le sujet et le praticien. 

Il est probable que certains comportements changent sans même que l’on ne s’en rende compte. Il arrive même que ce soit des tierces personnes qui nous fassent remarquer à quel point on a changé. Pour certains les résultats sont très rapides, pour d’autres ils le sont moins.

Attention : l’hypnose n’est pas magique, il ne s’agit pas d’un remède miracle. 

Combien de temps faut-il pour s’apercevoir des changements après une séance d’hypnose ?

Il peut être possible de ressentir des effets immédiatement après une séance d’hypnose, mais cela dépend de la personne et de son problème. Dans certains cas, il peut être nécessaire de plusieurs séances pour remarquer des changements durables.

En plus, le degré de réceptivité à l’hypnose et la capacité de faire des changements dépendent également de facteurs tels que la motivation personnelle, le caractère, l’environnement, etc. Il est important de travailler avec un praticien expérimenté pour maximiser les résultats de l’hypnose.

En règle générale, en thérapie brève, on considère qu’il faut un maximum de 10 séances pour traiter une problématique. En tant que praticien, plus vite votre client s’apercevra des changements, et plus il sera motivé et engagé dans la thérapie.  

En résumé, cela va donc dépendre de : 

  • la problématique du sujet, 
  • la compétence du thérapeute,
  • de la relation thérapeutique installée. 

Comment se passe la première séance d’hypnose ?

La première séance d’hypnose peut varier en fonction de l’hypnothérapeute et de la demande du client, mais en général, elle se déroule de la même manière que décrit précédemment.

Sur les premières séances, la phase de pré-talk peut être un peu plus longue, et cela peut être une forme de découverte de l’état hypnotique afin de rassurer le client. 

Comment vais-je me sentir pendant la séance d’hypnose ?

Pendant une séance d’hypnose, chacun peut avoir une expérience différente. Certaines personnes se sentent très détendues et calmes, comme si elles étaient dans une forme de relaxation très profonde, de rêverie ou de méditation. 

D’autres peuvent avoir des sensations physiques telles que des picotements, des frissons ou une légère sensation de flottement. 

Certaines personnes peuvent avoir des images ou des idées qui leur viennent à l’esprit, tandis que d’autres peuvent se concentrer sur les suggestions proposées par le praticien en hypnose.

Il est courant de se sentir très détendu pendant une séance d’hypnose, cela apaise l’esprit et le corps. Certaines personnes peuvent avoir l’impression d’être ailleurs ou de flotter, tandis que d’autres peuvent se sentir plus ancrées et concentrées. Dans l’ensemble, la séance d’hypnose doit être une expérience agréable et positive, et si vous vous sentez mal à l’aise ou si quelque chose vous dérange, il est important d’en parler à votre praticien en hypnose afin de trouver une solution adaptée à vos besoins.

Est-ce que je vais me souvenir de la séance d’hypnose ?

Oui, en général, vous vous souviendrez de la séance d’hypnose. Pendant l’hypnose, vous êtes dans un état de conscience modifié, mais vous n’êtes pas complètement inconscient, endormi ou dans un état de transe profonde. Vous êtes plutôt dans un état de relaxation et de concentration profonde, semblable à un état méditatif.

Pendant la séance d’hypnose, vous pouvez avoir des souvenirs clairs de ce qui se passe, des suggestions qui sont proposées et des sensations physiques que vous éprouvez. Après la séance d’hypnose, il est normal de se sentir détendu, rafraîchi et en paix, et de se rappeler de l’expérience dans ses grandes lignes.

Dans de nombreux cas, vous aurez oublié certaines paroles de l’hypnothérapeute, ce qui est normal. 

Dans de rares cas, les personnes peuvent avoir des amnésies plus grandes de la séance d’hypnose. Le fait d’avoir une amnésie n’est en revanche pas un critère d’efficacité. Dans l’ensemble, la plupart des gens se souviennent de la séance d’hypnose et peuvent même se rappeler de certains détails importants longtemps après la fin de la séance.

Peut-on faire une séance d’hypnose par téléphone ?

Il est possible de réaliser une séance d’hypnose par téléphone, mais cela dépend de la préférence et de la capacité du patient/client et du thérapeute. Les séances d’hypnose par téléphone sont une alternative pratique et flexible à la thérapie en personne, ce qui peut être particulièrement utile pour les clients qui ont des difficultés à se déplacer ou qui vivent loin du thérapeute.

Cependant, il est important de noter que les séances d’hypnose par téléphone peuvent présenter certaines adaptations par rapport à la thérapie “habituelle” en cabinet. 

Par exemple, il peut être plus difficile pour le thérapeute de surveiller les signes de transe du sujet, ce qui pourrait réduire l’efficacité de la séance. Il peut également y avoir des interruptions ou des interférences dans la communication, ce qui peut perturber l’expérience de l’hypnose.

Si vous êtes client ou patient, demandez conseil à votre hypnothérapeute ou votre praticien en hypnose, et si vous êtes praticien, mettez en place des stratégies qui vous permettent de gérer vos séances à distance dans les meilleures conditions. 

Effectuer des séances à distance a aussi des avantages considérables : 

  • pas de “perte de temps” à se déplacer et se garer pour le client, 
  • gain de temps,
  • le temps de déplacement pourrait même être transposé en temps de thérapie

Le praticien n’a pas besoin de payer un local s’il ne fait que des séances à distance, ce qui peut être un argument considérable au moment de lancer son activité.

Peut-on faire une séance d’hypnose en visio-conférence ?

Il est possible de réaliser une séance d’hypnose en visio-conférence, et cela peut être une alternative intéressanre pour effectuer des séances à distance. 

Nous venons de parler des séances par téléphone, l’avantage de la visio-conférence c’est que le praticien bénéficie d’informations visuelles qu’il n’a pas par la téléphone (sauf dans le cas d’une séance effectuée par facetime ou autre.

Les séances d’hypnose en visio-conférence sont de plus en plus courantes, en particulier depuis la pandémie de COVID-19, car elles permettent aux patients et clients de faire leurs séances tout en respectant les règles sanitaires imposées à ce moment, 

Les séances d’hypnose en visio-conférence peuvent être utiles car le client peut participer à la séance depuis n’importe quel endroit avec une connexion Internet. Elles peuvent également être moins chères que les séances en personne, car il n’y a pas de frais de déplacement associés, et pas de frais de local pour le praticien.

Cependant, il est important de noter que les séances d’hypnose en visio-conférence peuvent présenter certains défis par rapport à la thérapie en personne, notamment la qualité de la connexion Internet, qui peut affecter la qualité de l’expérience de l’hypnose. Il peut être plus difficile pour le thérapeute de surveiller les signes de l’état hypnotique du client, ce qui peut gêner la séance. En effet, le praticien n’a accès qu’au haut du corps du sujet en règle générale, et en fonction des modifications de postures durant la séance, peut perdre certains éléments de vue.

En fin de compte, le choix entre une séance d’hypnose en personne, par téléphone ou en visio-conférence dépendra des préférences et des besoins individuels du client et du thérapeute. Il est important de discuter de ces options avec le thérapeute avant de planifier une séance d’hypnose en visio-conférence pour s’assurer que cette approche convient à la situation spécifique du client.

Quels sont les phénomènes hypnotiques les plus courants durant une séance d’hypnose ? 

Voici quelques-uns des phénomènes hypnotiques les plus courants :

  • Lévitation de bras : le thérapeute fait des suggestions et le bras du sujet se lève seul, sans aide consciente. Le bras semble flotter sans effort, dans les airs.
  • Catalepsie de bras : le bras du sujet se retrouve en position rigide et immobile.
  • Catalepsie de paupières : le client ne parvient plus à ouvrir les yeux, ou à les fermer. Les yeux restent grand ouverts, le regard fixe, et la pupille dilaté, ou au contraire complètement fermés et cela demande un effort terrible pour les ouvrir.
  • Catalepsie de lèvres : le sujet ne parvient plus à parler, ou bien cela lui demande des efforts quasi surhumains.
  • Amnésie : le sujet oublie une partie du contenu de la séance (c’est une partie de la séance qui va directement se “loger” dans son inconscient)
  • Profonde détente : le thérapeute peut induire un état de relaxation profonde, qui peut aider le client à se détendre et à réduire l’anxiété.
  • Distorsion du temps : de la même manière que lorsque vous passez du bon temps avec vos amis ou votre famille, le temps passe souvent très rapidement en hypnose. Il est fréquent qu’une séance qui a duré 1 heure ait semblé ne durer que quelques minutes. 
  • Sensation d’être ailleurs.

Ces phénomènes hypnotiques ne sont pas tous systématiquement induits lors d’une séance d’hypnose, car ils dépendent de la réceptivité et de la capacité du client à entrer dans l’état hypnotique. Il est important de noter que chaque client réagit différemment à l’hypnose et que les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre.

Vous aimerez aussi